8e colloque
La maîtrise de la langue : pratiques prometteuses d’ici et d’ailleurs
13 avril 2012 – jour 2

Ce colloque s’est déroulé sur deux jours. Consultez le programme et la documentation de la journée du 12 avril qui avait pour thème S’inspirer des étudiants qui ont réussi pour stimuler  les générations futures.

Programme et documentation

HEURE ACTIVITÉS
8 h Accueil des participants
9 h Résultats d’enquête : La maîtrise de la langue
Josée Boileau, coordonnatrice, Carrefour de la réussite
Présentation de quelques résultats du sondage réalisé dans les cégeps francophones sur la maîtrise de la langue française et des enjeux liés à la maîtrise de la langue française dans les collèges anglophones

9 h 30 La maîtrise des compétences langagières dans la formation postsecondaire : regard sur les pratiques d’ailleurs
Christiane Blaser, didacticienne du français, chercheuse et professeure au département de pédagogie de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, et Roselyne Lampron, étudiante à la maîtrise en éducation à l’Université de Sherbrooke

10 h 30 Pause
10 h 45 ATELIERS AU CHOIX

  1. Valoriser l’écriture dans la formation spécifique : outils et démarches
    Lucie Libersan, professeure au Collège Ahuntsic et chercheuse, et Robert Claing, professeur retraité et chercheur. Présentation du matériel Stratégies d’écriture dans la formation spécifique qui vise à promouvoir la valorisation du français écrit dans les cours des différentes disciplines. Il a été conçu afin que des enseignantes et enseignants de tous horizons, de même que leurs élèves, puissent en faire une utilisation autonome, selon leurs besoins.
  2. Présentations de pratiques de collèges liées au perfectionnement du personnel, en particulier des enseignants, qui favorisent la maîtrise de la langue 
    1. Colette Ruest, animatrice linguistique et enseignante au département de Littérature et communication au Cégep de Trois-Rivières : les activités de perfectionnement offertes depuis quelques années et réflexion sur les conditions de succès de telles activités.
    2. Jean Dumont, responsable du Centre linguistique et du plan de valorisation de la langue française et enseignant au département de français au Cégep de l’Outaouais : au moment de l’embauche, des tests qui deviennent des moyens de valoriser et d’assurer la qualité de la langue française.
    3. Odette Girard, responsable du Centre de référence en français et enseignante au département de français au Collège de Valleyfield : activités mises en place au Centre de référence créé en 2008 et réflexion critique sur l’expérience vécue.
    4. Élisabeth Tremblay, enseignante au département de Langues et littérature et responsable du projet OmniCAF au Cégep de Chicoutimi : le centre d’aide en français pour le personnel du Cégep de Chicoutimi. Présentation des différents services offerts par l’OmniCAF : cours de révision grammaticale en ligne sur Moodle (environnement numérique d’apprentissage stimulant et convivial permettant à tous ceux qui veulent s’améliorer, notamment en français, de le faire à leur propre rythme et au moment qu’ils désirent); deux cours de 45 heures crédités par Performa, etc.
  3. La maîtrise de la langue française par les étudiantes et les étudiants dans les collèges anglophones : détermination des acquis, enjeux et défis
    1. Ian Murchison, enseignant de français au Collège Champlain : du CAL (Centre d’aide en langues) au CRF (Centre de ressources en français)
    2. Claudie Ménard, enseignante de français au Collège Heritage : le français pour les étudiants du programme de Techniques d’éducation à l’enfance
    3. Monsieur Michel Hardy Vallée, responsable du développement des ressources du secteur anglophone au CCDMD, et Madame Louise Comtois, chargée de projets, présentation de deux projets : « La Piqûre du français » et mise à niveau (MAN).
    4. Michael Randall, directeur des études au Collège Heritage : projet pour fidéliser les diplômés du programme des soins infirmiers
12 h Dîner
13 h 30 ATELIERS AU CHOIX

  1. Présentation de pratiques liées à l’amélioration de la réussite de cours de français et de l’EUF 
    1. Jacinthe Thiboutot, directrice des études et Marie-Andrée Pedneault, conseillère en adaptation scolaire et responsable du centre d’entraînement, toutes deux du Cégep de Rivière-du-Loup. Modification de la séquence des cours obligatoires en français : les buts poursuivis, l’organisation des familles de programmes et quelques résultats de la première cohorte. Brève présentation du centre d’entraînement : l’idée de « bon scripteur »; changements entraînés par cette approche.
    2. Nathalie Marier, enseignante et conseillère pédagogique au Cégep de Victoriaville : depuis la session d’automne 2010, le Cégep de Victoriaville a choisi de mettre le cours Renforcement en français après le cours Français 101 dans la séquence des cours de français, langue d’enseignement et littérature. Pourquoi avoir fait ce choix? Comment classe-t-on les étudiants dans ce cours? Quelles sont les conséquences de ce choix?
    3. Isabelle Dufour, conseillère pédagogique à la réussite et responsable du dossier de la langue au Collège de Maisonneuve : présentation du projet interordre mené par Madame Louise Ménard, professeure au département de didactique à l’UQAM, auquel collaborent trois cégeps, soit de Maisonneuve, Lionel-Groulx et Saint-Laurent. Cette recherche porte sur les pratiques favorisant la réussite dans le premier cours de français et littérature au collégial.
    4. Nancy Desjardins, responsable du dossier de valorisation de la langue au Cégep de Saint-Jérôme : une approche préventive pour favoriser la réussite de l’EUF.
    5. Dominique Béraud, conseillère pédagogique au Collège de Rosemont. Le programme SAI : Session Accueil et intégration ­ Volet Enseignement du français pour diplômés hors Québec.
  2. Présentation de pratiques qui suscitent l’adhésion au regard de la correction de la langue dans tous les cours des programmes d’études 
    1. Jean-Yves Tremblay, conseiller pédagogique et responsable du bureau de recherche au Cégep de Sainte-Foy. La prise en charge du développement et de l’évaluation de la compétence langagière : une responsabilité collective. Les constats tirés de cette recherche PAREA seront brièvement mis en relation avec les travaux menés au sein du Réseau Fernand-Dumont, qui réunit des collaborateurs du Collège François-Xavier-Garneau, de l’Université Laval et du Cégep de Sainte-Foy, intéressés par le développement de la compétence langagière dans le programme Sciences humaines
    2. Hélène Ledoux, coresponsable du Centre d’aide en français et enseignante au département de lettres au Collège François-Xavier-Garneau. Pourquoi avoir développé un outil de correction comme Le détecteur de fautes avec le CCDMD? Quels sont les objectifs de ce parcours interactif et à qui s’adresse-t-il? Quelles différences y a-t-il entre les trois volets de cet outil de correction, soit Le détecteur de fautes 1, Le détecteur de fautes 2 et La grille de correction? Quels résultats peut-on associer à la trilogie du Détecteur de fautes?
    3. Stéphanie Carle, conseillère pédagogique au Collège Montmorency : présentation d’un outil d’aide à la correction d’un texte de français pour les enseignants de toutes disciplines qui fournit un index de symboles, une grille de correction et des exemples concrets de correction de textes. Présentation du projet Affiches sur les termes français spécifiques à certains domaines d’études
    4. Renaud Bellemare, conseiller pédagogique au Collège Ahuntsic : en tentant de déboulonner des préjugés relatifs à la correction du français, le Commando pour l’amélioration du français dans la formation spécifique a développé des outils pour faciliter la correction de la langue auprès d’enseignantes et d’enseignants qui n’en sont pas des spécialistes. En mettant l’accent sur une approche globale, sur des compétences disciplinaires et sur la justesse de la communication, les enseignantes et les enseignants ont pris en charge la correction. Ce faisant, ils ont aussi précisé leurs attentes tout en enseignant plus systématiquement des stratégies d’écriture. Les tests préliminaires semblent montrer que les résultats scolaires sont meilleurs que lorsqu’ils ne corrigeaient pas le français!
  3. La maîtrise de la langue française par les étudiantes et les étudiants dans les collèges anglophones : exploration de pistes novatrices pour relever les défis observés 
    1. Lysanne Audy et Chantale Giguère, professeures de français et Madame Lucie G. Lambert, coordonnatrice du département de français au Collège Dawson. Qualité et intégration du français (QIF) : développement d’un plan d’action
    2. Philippe Gagné, professeur de français au Cégep Vanier. Curriculum et pilotage : implanter la cohérence
    3. Éric Lozowy, directeur adjoint des études, Faculté des sciences et de la formation générale au Cégep Vanier : augmenter l’offre de cours en français, langue seconde
    4. Laure Galipeau et Catherine Soleil, professeures de français et Madame Effie Konstantinopoulos, orthopédagogue au Collège Dawson : population émergente en FLS – un défi actuel
    5. Philippe Gagné, professeur de français au Cégep Vanier : création du Groupe de recherche intercollégial en didactique des langues (GRIDL)
14 h 45 Pause
15 h Retour en plénière : perspectives pour l’avenir, pistes prometteuses dans nos collèges et dans le réseau
16 h Fin des activités

Ajouter un commentaire