Les étudiants au postsecondaire sont-ils plus déprimés que les non-étudiants?

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

Par Simon Lapierre et Diane Marcotte

Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire Université du Québec à Montréal (UQAM)

La santé mentale des étudiants de niveau postsecondaire est l’objet d’un intérêt grandissant dans la littérature scientifique depuis quelques années. Ils vivent beaucoup de symptômes associés aux troubles de santé mentale, et les symptômes dépressifs sont parmi les plus prévalents. Par contre, très peu d’études s’intéressent aux jeunes adultes qui n’entreprennent ou ne poursuivent pas d’études postsecondaires. Qu’en est-il de leur santé mentale? Le présent article vise à présenter les résultats de recherches récentes qui comparent ces deux populations et à démystifier les différences qu’il y aurait entre étudiants et non-étudiants en ce qui concerne les symptômes dépressifs.

Ajouter un commentaire